• 01-73-30-95-94

Les 4 erreurs à éviter lors d’un changement de fournisseur d’électricité

Les 4 erreurs à éviter lors d’un changement de fournisseur d’électricité

Les 4 erreurs à éviter lors d’un changement de fournisseur d’électricité

La majorité des foyers français déclarent être préoccupés par le montant de leur facture d’énergie, mais bien peu osent franchir le pas pour changer de fournisseur. Cette réticence s’explique par la méconnaissance de la structure du marché et des démarches à suivre pour quitter son fournisseur d’électricité au profit d’un autre. Or, la marche à suivre est beaucoup plus simple qu’il ne le paraît. Pour vous aider, voici 4 erreurs principales à éviter lors d’un changement de fournisseur d’électricité.

Erreur nº 1 : sauter le pas sans se renseigner sur les critères tarifaires de l’offre

Avant de souscrire à un nouveau contrat, il est recommandé de bien comparer les offres sur le marché afin d’être certain de faire le meilleur choix. Commencez donc par comparer les prix du kWh d’électricité de différents fournisseurs. Vous devez également vous renseigner sur les modes d’évolutions des prix proposés. Les offres réglementées par l’État sont, par exemple, susceptibles d’évoluer une ou deux fois dans l’année. L’évolution des offres des fournisseurs d’énergie alternatifs est, par contre, déterminée dans le contrat. N’oubliez pas de considérer le coût de l’abonnement, car il peut impacter sur le prix de vente total de l’électricité.

Erreur nº 2 : négliger les critères de services

Bien que le coût du kWh d’électricité soit le critère de sélection décisif, vous ne devez pas négliger les services proposés par les fournisseurs potentiels. Il est ainsi conseillé de déterminer le fournisseur qui vous offre les services les plus adaptés à vos besoins et moyens. Pour éviter les mauvaises surprises, prenez compte du service de gestion de la clientèle proposé par le fournisseur : les modes de paiement acceptés, l’assurance impayée, le dépannage… Sachez que le choix de fournisseur n’est pas irréversible. Vous pouvez en changer autant de fois que vous le désirez. Vous bénéficiez, par ailleurs, d’un délai de rétractation de 14 jours à partir de la date de souscription.

Erreur nº 3 : résilier soi-même le contrat en cours

Il est fortement recommandé de ne pas résilier soi-même le contrat avec l’ancien fournisseur. Si vous le faites vous-même, le gestionnaire de réseau de distribution vous facturera les frais de remise en service lors de la nouvelle souscription. En revanche, si vous ne le faites pas, l’ancien contrat sera automatiquement résilié dès que vous aurez conclu un contrat chez un nouveau fournisseur d’électricité. De plus, vous n’aurez aucuns frais de remise en service à payer. Le plus judicieux est donc de contacter directement votre nouveau fournisseur sans résilier vous-même votre ancien contrat.

Erreur nº 4 : omettre de fournir le relevé du compteur actuel

Le relevé du compteur est important pour calculer un index estimé à la date du changement effectif du fournisseur. Ces chiffres, que vous avez lus sur votre compteur, seront pris en compte par le gestionnaire de réseau de distribution. Ce dernier se chargera ensuite de déterminer l’index estimé à la date du changement effectif du fournisseur, puis de le transmettre aussi bien à votre ancien fournisseur qu’au nouveau. Dans le cas où vous omettez de fournir ce relevé de votre compteur, votre nouveau fournisseur enverra un technicien pour le faire. Notez toutefois que cette prestation est facturée à 30€.

 

root_62r3p1p0

Laisser un commentaire