• 01-73-30-95-94

Author Archives: root_62r3p1p0

Tarif bleu, jaune, vert, comment on s'y retrouve ?

Tarif bleu, jaune, vert, comment on s’y retrouve ?

L’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie depuis juillet 2007 a donné naissance à différents modes tarifaires. Cela a permis aux consommateurs de choisir entre fournisseurs historiques et fournisseurs alternatifs. Chez EDF (fournisseur historique), les tarifs réglementés s’agissent des trois tarifications : Bleu, Jaune et Vert, basées sur le degré de puissance souscrite par le client.

Tarif Bleu

Le tarif Bleu est dédié aux compteurs d’une puissance allant de 3 à 36 kVA, notamment pour les petites entreprises, les artisans et les commerçants. Il dispose de différentes options reposant sur le prix du kWh, à savoir :

  • Tarif Bleu Option Base
  • Tarif Bleu Option Heures Creuses
  • Tarif Bleu EJP (non proposé depuis 1998)
  • Tarif Bleu Tempo (non proposé depuis 2000)

Tarif Jaune

Le tarif Jaune est quant à lui appliqué aux professionnels ayant un compteur d’une puissance comprise entre 36 à 250 kVA. Il s’agit en général des PME ainsi que des moyennes entreprises industrielles. Ce tarif dispose lui aussi d’options tarifaires distinctes dont :

  • Tarif Jaune Option Base utilisation moyenne
  • Tarif Jaune Option Base utilisation longue
  • Tarif Jaune Option EJP (n’existe plus)

Tarif Vert

Le tarif Vert concerne les clients industriels approvisionnés en haute ou en moyenne tension. La puissance souscrite du compteur est donc supérieure à 250 kVA. Comme les deux tarifs précédents, celui-ci se compose aussi de plans tarifaires dont :

  • 4 versions tarifaires : très longue utilisation, longue utilisation, moyenne utilisation et courte utilisation.
  • et cinq périodes tarifaires : P1 à P5
root_62r3p1p0
Prix de l’abonnement électrique par fournisseur-comparatif

Prix de l’abonnement électrique par fournisseur-comparatif

La facture d’électricité est composée de deux parties principales, à savoir l’abonnement et la consommation. La première, l’abonnement est la partie fixe de la facture qui dépendra de la puissance du compteur et du fournisseur. La consommation, quant à elle, est la partie variable dont le montant correspond au nombre de kWh consommés. Afin de dépenser moins, la solution la plus avantageuse est la réduction du coût de l’abonnement, surtout pour un petit consommateur.

Quel fournisseur a la meilleure offre ?

La plupart des fournisseurs alternatifs indexent leur tarif de l’abonnement par rapport au tarif réglementé d’EDF en appliquant un rabais de plusieurs pour cent. Ce qui veut dire que le prix de l’abonnement auprès de ces fournisseurs alternatifs évolue selon la hausse du tarif réglementé, mais en respectant le même écart. À ce titre, le fournisseur Planète Oui offre le meilleur prix du marché pour les particuliers. Il propose une remise de 20 % HT et sous condition par rapport au tarif réglementé.

 

Nom de l’offre Prix de l’abonnement HT
Planète Oui 20 % moins cher que le tarif réglementé
Direct Energie Identique aux tarifs réglementés
EDF Tarifs réglementés
Lampiris Identique aux tarifs réglementés
Engie Identique aux tarifs réglementés
Enercoop Plus cher que les tarifs réglementés

Comparaison à jour au 05 octobre 2016.

Prix de l’abonnement électrique moins cher : qui peut en profiter ?

Chez certains fournisseurs comme Planète Oui, le prix de l’abonnement électrique est particulièrement intéressant pour les petits consommateurs pour qui l’abonnement représente une part très importante dans la facture. Il s’agit notamment de foyers dont le chauffage n’est pas électrique et dont la production d’eau chaude ne se fait pas par à l’aide d’un cumulus électrique. Quant aux moyens et gros consommateurs, ils seront avantagés par une réduction au niveau du prix du kWh.

root_62r3p1p0
Les contrats électricité verte

Les contrats électricité verte

De nombreux fournisseurs énergétiques produisent actuellement une électricité verte pour contribuer à la préservation de l’environnement. Avec le développement des technologies sur les énergies renouvelables, diverses solutions écologiques sont disponibles pour la production d’électricité. Les consommateurs peuvent souscrire aux offres vertes en comparant les offres des différents fournisseurs.

L’électricité verte : une énergie responsable

Afin de favoriser la transition énergétique, l’électricité verte est déjà injectée dans le réseau de transport électrique français. Elle est générée par des sources d’énergie renouvelable qui peuvent s’agir d’énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique ou marémotrice. L’énergie issue de la biomasse est également qualifiée d’électricité verte. Cette énergie se distingue par sa production qui génère très peu de CO². Les consommateurs peuvent souscrire à une offre verte avec les fournisseurs de leur choix. En moyenne 16% du courant électrique sur le réseau local a été produit par les énergies renouvelables. Un contrat de certification délivré par votre fournisseur permettra la garantie de la provenance de votre électricité.

Le contrat de certification et de garantie de l’électricité verte

Dans une offre d’électricité verte, les fournisseurs énergétiques se doivent d’informer les consommateurs sur la traçabilité de l’énergie qu’ils produisent. En premier lieu, ils doivent détenir un « certificat vert » qui atteste l’origine renouvelable de son électricité. Le certificat contient toutes les informations relatives aux fournisseurs telles que les différentes installations de sources d’énergies renouvelables ainsi que les moyens utilisés pour la distribution. La provenance géographique, les moyens utilisés pour la production ainsi que la quantité produite seront également mentionnés. Les offres vertes sont un peu plus chères que les offres standards, car les technologies servant à la génération d’électricité sont encore assez couteuses. L’abonnement à une offre verte sera le meilleur moyen pour participer à la transition énergétique. La protection de l’environnement repose sur l’exploitation des sources d’énergie durables qui sont moins polluantes.

root_62r3p1p0
L'auto-relève de compteurs, comment ça marche ?

L’auto-relève de compteurs, comment ça marche ?

Faire votre propre auto-relève rendra plus transparent le montant à payer qui s’affiche dans votre facture d’énergie à la fin du mois. Relevez vous-même vos compteurs d’électricité et de gaz et transmettez-le à votre fournisseur.

Pourquoi faire une auto-relève ?

Afin de payer uniquement votre consommation réelle et non une consommation estimée, réalisez vous-même une auto-relève. En faire régulièrement vous évitera les mauvaises surprises sur votre facture. La majorité des fournisseurs d’énergie propose ce service et vous recommande de le communiquer par téléphone ou en ligne à partir de votre espace client.  Si vous commettez intentionnellement une erreur dans votre auto – relève, un technicien envoyé par le gestionnaire de réseau de distribution relève au moins une fois par an le chiffre réel. C’est celui-ci qui corrigera automatiquement votre erreur et sera utilisé par votre fournisseur pour établir votre facture.

Comment effectuer votre auto-relève ?

Pour effectuer une auto-relève, la démarche à suivre est simple. Vous devez premièrement demander à votre fournisseur la période de transmission de vos relèves de compteur et les modes de transmission de votre relevé. Puis, à cette date précise, notez uniquement les 5 premiers chiffres (les chiffres noirs ou sur fond noir) qui s’affichent sur votre compteur. Les autres chiffres (sur fond rouge ou après la virgule) n’ont pas d’importance. Cet ensemble de chiffres que vous avez noté est ce que l’on nomme index, communiquez-le à votre fournisseur en mentionnant exactement le jour où vous les avez relevés. Au cas où vous oublieriez de faire l’auto-relève de votre compteur, vous obtiendrez toujours votre facture la fin du mois. Mais celle-ci sera calculée à partir d’une estimation de votre consommation selon le contrat que vous avez signé.

root_62r3p1p0
GDF-SUEZ se nomme désormais ENGIE

GDF-SUEZ se nomme désormais ENGIE

Le groupe GDF-SUEZ fut fondé en 2008 par la fusion de Gaz de France (GDF) et Suez. La firme change de nom en 2015 et devient « ENGIE ». C’est le leader européen de la transition énergétique en fournissant des énergies peu émettrices de CO². ENGIE est actuellement présent dans plus de 70 pays à travers le monde.

L’historique du groupe

ENGIE est une entreprise internationale dont le principal actionnaire est l’État français. Le 22 juillet 2008, le groupe GDF et le groupe SUEZ s’associent pour former GDF-SUEZ. Notons qu’à l’époque GDF ou Gaz de France était un groupe énergétique spécialisé dans la distribution et l’approvisionnement en gaz naturel. Il produisait aussi de l’électricité en étant en concurrence directe avec EDF. La firme SUEZ par contre est l’un des anciens leaders européens dans le secteur de l’énergie. Spécialisée dans la distribution d’électricité et de gaz, l’entreprise œuvrait aussi dans l’environnement. La fusion de ces deux grands groupes a donné naissance à une firme leader dans son domaine avec un acharnement prononcé sur la protection de l’écosystème.

ENGIE : la transition énergétique pour une consommation responsable

ENGIE est spécialisé dans l’électricité, le gaz et les services liés à l’énergie. Face au réchauffement climatique, le groupe s’active dans la transition énergétique en proposant des solutions vertes qui sont plus respectueuses de l’environnement. En priorisant les énergies renouvelables, l’entreprise assure le développement de ces solutions durables pour qu’ils soient accessibles à tous. 50 % de l’électricité distribuée sera générée par les énergies renouvelables afin de réduire les taux de CO² lié à la production. Le développement de l’efficacité énergétique pour tous les foyers est également l’une des actions primordiales d’ENGIE. Cela contribue à une meilleure performance énergétique pour plus de confort et moins de gaspillage.

Les changements relatifs par rapport à la nouvelle dénomination sociale

L’évolution des secteurs d’activités de GDF-SUEZ les a poussés à faire peau neuve à travers un nouveau nom. Les différentes motivations écologiques dans la transition énergétique montrent une nouvelle image du groupe. Leurs prestations visent à une consommation responsable et durable pour une meilleure protection de l’environnement. Pour les clients, le changement de nom n’implique en rien sur la nature et la qualité des services proposés. L’espace client sera toujours disponible pour vos éventuelles questions.

root_62r3p1p0
Et Happ-e dans tout ca ? Ça appartient à qui ?

Et Happ-e dans tout ca ? Ça appartient à qui ?

 

Happ-e est une offre d’électricité 100 % en ligne développée par le groupe ENGIE (ex GDF SUEZ). Elle est strictement dédiée aux clients particuliers de la France métropolitaine. Elle permet aux consommateurs de bénéficier d’une électricité durable et moins chère. Proposant des réductions avantageuses, l’offre compte actuellement de nombreux abonnés.

Opter et souscrire à Happ-e

En optant pour Happ-e, vous aurez un rabais de -8 % sur le prix du kWh HT. En proposant cette offre, Engie dispose l’un des meilleurs tarifs sur le marché de l’énergie. Le consommateur pourra souscrire à l’offre en ligne 24 h/24 et 7j/7. Étant un abonnement sans engagement, le client n’aura besoin de changer ni de compteur ni de disjoncteur tout en bénéficiant de la même qualité d’électricité. En cas d’insatisfaction, vous serez libre de revenir à votre tarif précédent à la suite d’une demande. La souscription au contrat se fait entièrement en ligne, en remplissant le formulaire réservé à cet effet sur l’espace personnel. La procédure ne demande aucun dossier en papier à envoyer. Toutefois, vous aurez ensuite par email une proposition commerciale.

Les prix du kWh chez Happ-e

Engie se lance dans la conception d’Happ-e pour préserver contre la hausse régulière du tarif réglementé de l’électricité. Voici les détails du prix du kWh HT chez Happ-e, avec les 8 % de réduction :

  • Compteur 3 kVA = abonnement annuel TTC base : 54,45 € ; prix du kWh TTC base : 0,13720 €
  • Compteur 6 kVA = abonnement annuel TTC base : 96,50 € ; prix du kWh TTC base : 0,13640 € ; abonnement annuel TTC HP/HC : 100,51 € ; prix du kWh TTC HP : 0,14660 € ; prix du kWh TTC HC : 0,12000 €.
  • Compteur 9 kVA = abonnement annuel TTC base : 11,35 € ; prix du kWh TTC base : 0,13760 € ; abonnement annuel TTC HP/HC : 117,50 € ; prix du kWh TTC HP : 0,14660 € ; prix du kWh TTC HC : 0,12000 €.
  • Compteur 12 kVA = abonnement annuel TTC base : 172,78 € ; prix du kWh TTC base : 0,13760 € ; abonnement annuel TTC HP/HC : 183,25 € ; prix du kWh TTC HP : 0,14660 € ; prix du kWh TTC HC : 0,12000 €.
  • Compteur 15 kVA = abonnement annuel TTC base : 199,59 € ; prix du kWh TTC base : 0,13760 € ; abonnement annuel TTC HP/HC : 212,05 € ; prix du kWh TTC HP : 0,14660 € ; prix du kWh TTC HC : 0,12000 €.
  • Compteur 18 kVA = abonnement annuel TTC base : 228,56 € ; prix du kWh TTC base : 0,13760 € ; abonnement annuel TTC HP/HC : 239,84 € ; prix du kWh TTC HP : 0,14660 € ; prix du kWh TTC HC : 0,12000 €.

 

root_62r3p1p0
ERDF se nomme désormais Enedis

ERDF se nomme désormais Enedis

Anciennement connu sous le nom ERDF, « Enedis » devient désormais la nouvelle appellation de cette filiale d’EDF. Selon les dires de la Commission de régulation de l’énergie, il a été estimé qu’une certaine similitude est remarquée entre la maison mère (EDF) et l’annexe (ERDF), d’où la possibilité de confusion chez le consommateur. De ce fait et avec l’ouverture de la concurrence, il était donc primordial de changer le nom de la compagnie.

Le nom change, mais pas les activités

En effet, malgré ce changement soudain, Enedis continue son acheminement sur la route tracée par ERDF. Bien que soumise à une mutation involontaire, l’entreprise reste sur ses valeurs d’engagement, de proximité et de solidarité. Déterminée à jouer un rôle essentiel dans la révolution énergétique, la maison déploie ses forces dans la production, le transport et la distribution d’énergie à travers le réseau national. Avec son raccordement aux énergies renouvelables, elle contribue au développement des ressources énergétiques auprès de particuliers et des industries.

L’ancien ERDF en plein essor

Enedis est un service public cité comme étant une entreprise nouvelle génération. Pour garder cette image auprès de ses consommateurs, il n’hésite pas à exploiter le meilleur du numérique et de la technologie. Actuellement, le professionnel de l’électricité développe ses activités avec la transition vers les énergies renouvelables et la création de véhicule électrique pour les particuliers. « Partout en France, nous préparons depuis plusieurs années, les réseaux du futur. On imagine un réseau de distribution intelligent au service des consommateurs et du territoire », annonce Philippe Monloubou, Président de la compagnie.

root_62r3p1p0
EDF entreprise complètement différente de Engie, ne pas confondre !

EDF entreprise complètement différente de Engie, ne pas confondre !

Trop souvent confondus, EDF et Engie (anciennement GDF Suez) sont deux concurrents sur le marché du gaz et de l’électricité en France. Les deux enseignes sont issues du monopole d’État sur l’énergie, et elles ont décidé de changer la donne. Si EDF est restée sur ses gants de compagnie aux capitaux publics, Engie elle, rentre dans le secteur du privé. Désormais distinctes, les deux entreprises sont devenues des adversaires aussi bien pour la commercialisation d’offres de gaz que d’électricité.

Historique d’EDF

En 1946, l’État français décide de rendre public les biens d’un grand nombre d’entreprises privées. Notamment, les sociétés de production, de transport et de distribution d’électricité et de gaz naturel. Fruits de cette initiative, deux établissements publics voient le jour. Il s’agit de Gaz de France (GDF) et Électricité de France (EDF). Quoique différentes, ces deux enseignes partagent un même directoire : « EDF Gaz de France Distribution ». Celui-ci est réparti entre la direction du personnel et celle de la distribution des énergies qu’il nomme EDF-GDF Services.

Suite à l’ouverture de la concurrence en 2007, EDF-GDF Services fut dissocié pour devenir deux fournisseurs d’énergies différents. EDF, dont l’État est son premier actionnaire, reste sur son statut de réseau national d’électricité public. Pour gérer sa chaîne de distribution, il crée une filiale à part entière « ERDF », qui est aujourd’hui connue sous le nom d’Enedis. Grâce à son statut, EDF est le seul en droit de proposer des tarifs réglementés sur l’électricité, mais cela ne l’empêche de prétendre aux offres bi-énergie.

Naissance de la société Engie

Avant de prendre définitivement le nom d’Engie, la société Gaz de France (GDF) fut partiellement privatisée en 2015, sous le nom GDF Suez. Ce groupe apparaît après le désengagement de l’État sur la fourniture en gaz naturel. Comme EDF, Engie est l’unique entreprise à offrir des tarifs réglementés sur le gaz. Pareillement, la société dispose d’une filiale qui gère la distribution du gaz. Il s’agit de GRDF, anciennement connu sous le nom de « Gaz de France Réseau Distribution ». Sachez cependant qu’Engie est un fournisseur alternatif qui propose également des offres d’électricité.

En somme, EDF est le fournisseur historique d’électricité, et vis versa, GDF (Engie) celui du gaz naturel. Pour permettre aux particuliers comme aux entreprises d’avoir un large choix en fourniture énergétique, ils concourent tous deux sur le marché avec d’autres prestataires.

root_62r3p1p0
Novembre 2016 : Prix de l’électricité en France

Novembre 2016 : Prix de l’électricité en France

Depuis 2007, EDF n’est plus le seul fournisseur énergétique du territoire français. De nombreux concurrents proposent actuellement les mêmes services avec des tarifs intéressants. Cependant, le prix de l’électricité dépend de plusieurs facteurs. Pour payer moins cher, il est conseillé de faire les comparaisons nécessaires par rapport aux différentes offres disponibles sur le marché.

La tarification de l’électricité

Le prix de l’électricité inclut les différentes dépenses dans l’acheminement de l’énergie ainsi que les taxes diverses imposées par l’État. La somme finale varie ensuite par rapport à l’offre et le type d’abonnement choisi par les abonnés. La puissance du compteur est aussi prise en compte. Selon vos besoins, le prix du kWh peut être au choix. Vous pouvez opter pour les tarifs réglementés qui sont fixés par l’État comme l’offre bleue d’EDF ou les tarifs à prix libre proposé par les autres fournisseurs.

Le prix du kWh par rapport à la puissance des compteurs

Les ménages qui disposent d’un compteur d’une puissance de 3kVA bénéficient d’un tarif de base qui va de 0,14 à 0,16 euro selon les fournisseurs. Chez EDF par exemple, le prix du kWh sous le tarif réglementé est de 0,15640 euro. Chez Lampiris par contre, il est à 0,14700 euro. La majorité des foyers français optent pour un compteur de 6kVA. À partir de cette puissance, les abonnés pourront profiter de tarifications variées selon les heures en plus des tarifs de bases. Chez EDF, le prix du kWh pour les tarifs de bases est de 0,14490 euro. En heure pleine il passe de 0,15600 euro pour redescendre à 0,12700 en heure creuse.

root_62r3p1p0
Prix du kWh en fonction du fournisseur – Comparatif

Prix du kWh en fonction du fournisseur – Comparatif

En France, le prix du kWh d’électricité des particuliers dépend de certains critères dont : le fournisseur d’énergie que vous avez choisi, le tarif applicable et votre localité. Ainsi, les taxes locales varient d’une ville à une autre. En 2016, la taxe sur la consommation finale d’électricité s’élève à 0,957 centime d’euros/kWh. Pour mieux vous guider dans le choix d’un fournisseur d’énergie et pour payer moins cher, vous aurez recours à un comparatif de prix du kWh des principaux fournisseurs. En voici un, pour le tarif : option base (OB), heures pleines (HP) et heures creuses (HC).

  • Direct Energie pour l’offre Esprit libre : OB = 0,1496 €/kWh, HP = 0,1630 €/kWh, HC = 0,1144 €/kWh
  • Proxelia pour l’offre Domelia : OB = 0,1411 €/kWh, HP = 0,1538 €/kWh, HC = 0,1076 €/kWh
  • EDF pour le tarif bleu : OB = 0,1503 €/kWh, HP = 0,1636 €/kWh, HC = 0,1150 €/kWh
  • EDF pour l’Offre renouvelable : OB = 0,1537 €/kWh, HP = 0,1662 €/kWh, HC = 0,1189 €/kWh
  • Engie pour Elec fixe un an : OB = 0,1470 €/kWh, HP = 0,1599 €/kWh, HC = 0,1127 €/kWh
  • Planète Oui : OB= 0,1503 €/kWh, HP = 0,1636 €/kWh, HC = 0,1150 €/kWh.

Désormais, les procédures à suivre ne sont plus très compliquées pour pouvoir changer de fournisseur. Comparer les offres des concurrents fait partie des étapes primordiales avant de se lancer dans ces démarches. Les comparatifs en ligne sont également de meilleures options. Ils vous fournissent des informations fiables et plus tangibles. Ce type de service est notamment indépendant des fournisseurs et gestionnaires de réseaux.

root_62r3p1p0